logo remede
remede.org : Communauté Médicale & Paramédicale Indépendante
115 connectés sur le site | 17ème année | S'inscrire | S'identifier
 

Anatomie Pathologique

Pourquoi choisir la spécialité médicale Anatomie et Cytologie Pathologiques, comment se passe l’internat, quelle maquette de DES...
Autant de questions auxquelles un interne a bien voulu répondre !

1- Qui êtes-vous ?

Mathieu (docmat), en cours de 5ème semestre à Paris, anapath, récemment thésé.

2- Quand avez-vous choisi cette spécialité ?

Très tôt, dès ma P2 ! Suis allé faire un stage dans un labo d’anapath très sympa, avec des super médecins qui m’ont immédiatement intéressé à leur spé, me laissant progressivement tout faire de A à Z dès ma D4...

3- Qu’est-ce qui vous attirait le plus dans cette spécialité ?

La vision globale des processus pathologiques, le fait de « voir » les lésions macroscopiquement et sous le microscope, ainsi que le contact immédiat avec la recherche clinique et fondamentale. Egalement le fait de réaliser des gestes (prélèvements macroscopiques des pièces opératoires, réalisation de cytoponctions, de biopsies médullaires, examens extemporanés) suivi de la partie microscopique. De mon point de vue, il s’agit de la spécialité la plus complète de la médecine, des bases solides de médecine, de chirurgie, de biologie et d’imagerie étant indispensables pour exercer l’anapath de façon optimale.

4- Fallait-il être bien classé pour avoir cette spécialité (si oui combien et votre classement) ?

Il faut avoir spé médicale, ensuite l’anapath n’est en général pas très demandée actuellement (j’y suis entré dès mon 1er semestre). Il s’agit d’une spécialité désertée par les internes.

5- Comment s’organise cet internat, la maquette du DES ?

Cursus passé à 5 ans en 2002 (hélas...) : 7 semestres dans des services d’anapath + 3 semestres dans d’autres services médicaux (bien de passer en cancéro, hémato, dermato, radio).

6- Est-ce une spécialité "prenante" (horaires, gardes), le salaire est-il important une fois thésé ?

Tout dépend de la motivation de l’interne pour apprendre son métier et du service. Si interne motivé, il y a du travail+++, de la macroscopie au microscope (voir le + de lames possible) + LECTURE +++ (livres et revues d’anapath).
L’existence ou non de gardes de médecine pour les internes d’anapath dépend du CHU et de l’ancienneté.
Pas de garde d’anapath (seules urgences = examens extemporanés de 8h à 18h + biopsies urgentes à rendre dans la journée).

7- Avez-vous pensé à d’autres spécialités ?

Ai tjs voulu faire anapath.
La seule autre spé qui m’aurait attiré, c’est la cancéro.

8- Qu’est-ce qui pourrait éventuellement rebutter d’autres personnes dans la spécialité que vous avez choisie (les inconvénients) ?

Internat allongé d’1 an récemment.
Cursus assez peu valorisant (interne toujours contresigné par un chef jusqu’au dernier soir de son internat).
Pour les internes et même les chefs : autopsies (les rares encore réalisées) : pourtant très intéressantes et indispensables à la compréhension de certains dossiers.
L’absence de contact avec les patients.
Mentalité particulière de certains anapath...

9- Comment voyez-vous maintenant cette spécialité : est-elle différente de l’idée que vous vous en faisiez ?

Discipline d’apparition récente, en pleine évolution (progrès de l’immunohistochimie, de la biologie moléculaire, évolution des classifications des tumeurs...).
Spécialité indispensable au diagnostic des maladies, à l’établissement du pronostic, aux indications thérapeutiques, à la surveillance...
L’anapath n’est pas isolé devant son microscope comme on peut l’imaginer : participation à de nombreux staffs médico-chirurgicaux multi-disciplinaires. Importance de la confrontation anatomo-clinique pour un diagnostic le plus précis possible (sinon risque d’erreurs +++).

10- Comment vous voyez-vous dans 10 ans, et en fin de carrière dans 30 ans ?

Nombreuses opportunités de carrière hospitalo-U, hospitalière, en centre anticancéreux ou en libéral à venir car spécialité sinistrée (grave problème dans un futur très proche car de + en + de prélèvements, de + en + complexes avec de - en - de personnel et de moyens...).

11- Avez-vous quelques anecdotes à nous communiquer ?

M’en vient pas spontanément mais on peut parfois bien s’amuser en lisant certains bons de demande d’examen...

livreslivrescontactspublicationstwitter