logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

2e cycle en odontologie et 3e cycle court

2e cycle

Il concerne les 3e 4e et 5e année de chirurgie dentaire.

La 3e année d’étude comporte des cours (magistraux, enseignements dirigés), des travaux pratiques (prothèse, dentisterie restauratrice, endodontie) ainsi qu’un stage d’observation hospitalier (généralement ½ journée par semaine).
Durant le stage hospitalier, l’étudiant observe des enseignants ou des étudiants des années supérieures, et les assiste au fauteuil. L’occasion de se familiariser avec le système hospitalier, en terme de matériel, d’ergonomie, de contact avec les patients, d’asepsie/antisepsie, d’administration…

La 4e année est le début de l’externat. On devient étudiant salarié des hôpitaux. C’est le début de l’apprentissage des soins sur ses propres patients. Premiers diagnostics, premiers plans de traitements, premiers soins de carie, première extraction… Une année riche en changement étant donné la transition entre le papier (3 années de cours avant ça) et la vraie vie (la clinique). L’étudiant est généralement 2 jours par semaine à l’hôpital, et alterne ses vacations entre : les RDV avec ses patients, les urgences dentaires, l’aide opératoire.
Certains hôpitaux fonctionnement de manière polyclinique (prise en charge du patient de manière globale, plusieurs enseignants de plusieurs disciplines présents à chaque vacation). D’autres de manière monoclinique (l’étudiant vient en consultation de « carie » et ce sera donc une demi-journée consacrée au soin des caries, pareil pour les extractions par exemple…).
Comme pour la 2e et la 3e année, des partiels sanctionneront la validation de l’année. Mais en plus, entre en compte à présent la validation du stage hospitalier. Cette validation prend généralement la forme de quotas à valider. C’est-à-dire qu’il y a tant de caries à faire pendant l’année, tant d’extractions de prothèses, etc. Le comportement fait également plus que partie des critères de validation du stage.
En parallèle, le reste de la semaine, encore des cours à la fac et quelques travaux pratiques.

La 5e année correspond à peu de chose près à la 4e année, avec généralement ½ journée de plus par semaine à l’hôpital, et c’est également généralement l’année où commencer une nouvelle discipline : la pédodontie. Mais 2 examens supplémentaires s’invitent à la fête en plus du reste. La « Radioprotection », le « CSCT » (certificat de synthèse clinique et thérapeutique).
La Radioprotection est un examen autorisant la pratique de la radiologie en cabinet dentaire.
Le CSCT est un examen portant sur des cas cliniques. Cela dépend des facs, mais généralement cela consiste en un examen écrit de 4 cas cliniques axés sur une discipline en particulier, et un cas oral pluridisciplinaire devant un jury. Certaines facultés pratiquent également un examen de mise en situation clinique à l’hôpital.
Ces 2 examens sont des diplômes à conserver précieusement. La validation de la 5e année (clinique et partiels) ainsi que la validation de ces 2 diplômes permettront à l’étudiant de remplacer un chirurgien-dentiste.

3e cycle court

La 6e année est une année quasi exclusivement réservée aux stages. Un stage hospitalier, ainsi qu’en stage en cabinet dentaire (appelé stage actif). Quelques cours encore, généralement axés sur la vie en cabinet.
Elle est également l’occasion de préparer le dernier travail du Doctorat en Chirurgie Dentaire : la thèse d’exercice.

livreslivrescontactspublicationstwitter