logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

1ch211 - ingénieur - admis en DFGSM2 à Paris XI

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Yep ! 23 ans. BAC S mention Bien, math sup math spe, Arts et Métiers ParisTech en double diplôme Master de neuroscience à la fac de médecine de Paris Descartes.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

Je voulais continuer d’étudier les mathématiques et la physique et je connaissais beaucoup mieux le milieu ingénieur (pas de médecin dans mon entourage).

3. Quelles ont été les motivations qui t’ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Apprendre à soigner, utiliser ses connaissances pour aboutir a un diagnostic et une thérapeutique et surtout ce contact si privilégié entre les soignants et les patients.

4. Avais-tu fait un stage à l’hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Oui. 5 Stages en hôpital, aussi bien du coté médecin en suivie d’interne chef et externe que du coté ingénieur pur et du coté chercheur.
Et sinon, bénévole secouriste à la Croix rouge. Garde hebdomadaire avec le SAMU et les pompiers.
J’y ai découvert ce métier. Ces expériences ont été déterminantes dans ma réorientation.

5. Comment les études de médecine s’intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Pas d’obligation au contraire. Ils soutiennent cette réorientation. je vois médecine dans la continuité de mon cursus avec la possibilité de faire de la recherche a terme et surtout un regard scientifique un peu différent, mais complémentaire aux médecins qui ont fait la P1.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Administrativement simple. Mais beaucoup de phase d’attente et de stress. Également l’impression qu’on ne nous donne pas suffisamment de chances de montrer notre motivation. Une lettre, un CV, un entretien de 5 min. J’aurais été plus serein si j’avais eu plus de temps pour présenter ma motivation et mon projet.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Alors. Paris XI le jeudi matin a 7H30.
Évidemment beaucoup de stress pour tout le monde, mais une très bonne ambiance. Pas de compétition, du partage d’expérience et du soutien entre les candidats !

Sinon je connaissais mon speech quasi par coeur. La préparation est essentielle de mon point de vue. 5 min c’est trop court pour l’impro.
Je rentre, jury souriant et accueillant. Je m’assois, Mr Bobin me brief sur le déroulement et je commence mon speech.
Au bout de 15 secs, tout le monde me dit : STOP STOP STOP !! Votre jambe bouge toute seule et çà fait bouger la table on entend rien ! (tout ceci en souriant et rigolant). Je réponds en rigolant que je suis désolé et que je suis stressé. Réponse du jury : Calmez-vous. Ça va bien se passer !

Après j’ai embrayé mon speech et je les ai tous regardés dans les yeux. Tous souriants, acquiesçant à chaque point que j’ajoutais.. Franchement ça met en confiance.
Fin du speech, le président du jury demande aux membres s’ils ont des questions. Tout le monde répond non. Il ajoute " En effet, je crois que c’est très clair". Et voilà. OUT ! 4min30 in..

Plutôt bonne impression en sortant. J’avais l’impression qu’il avait écouté et cru en mon projet. L’attente des résultats commence.

8. Dans quel état d’esprit t’apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

J’ai pleuré en regardant la liste d’admission et j’ai toujours des étoiles plein les yeux ! J’ai trop hâte !!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Pas du tout ! Projet de longue date ! J’irai au bout !

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Proximité / Niveau académique / et facteur un peu personnel : les terrains de stage sont là ou on transportait nos patients quand je prenais des gardes avec la Croix Rouge :D

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Revoir de la bio en masse et de l’anat loco-moteur.. le reste je pense que j’ai pas mal vu au cours de mon cursus.. On va voir !

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d’études ?

J’ai la chance d’être soutenu par ma famille dans ce projet. Merci Maman !

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Pas d’enfant, mais une fiancée et je compte bien ne pas la perdre dans cette aventure chronophage ! Je prendrai le temps nécessaire :D

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études ? Si à l’internat ton classement ne te permet pas d’avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu ?

Soit une spé qui me permet de continuer d’allier une pratique de recherche en rapport avec mes précédentes études genre neuro ou MPR.. Soit autre chose. Je ne suis pas arrêté sur une spe. Le classement, les stages et les cours sont trop déterminants pour pouvoir être arrêtés maintenant !

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Profiter de mes vacances, de ma copine et de mes potes. Soutenir mon master. Partir faire 3 semaines de stages en neuro au US :D

Bon courage à tous ! Cette passerelle est une opportunité incroyable !

livreslivrescontactspublicationstwitter