logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

  • France
  • Niveau supérieur
  • > PACES
  • Niveau supérieur
  • > LYON Est
  • Niveau supérieur
  • > PACES (primant)
  • Niveau supérieur
  • > J. Meyer
  • Niveau supérieur
Jacob Meyer - PACES (primant) - LYON Est
Médecine, Pharmacie
rss Derniers billets publiés
° Mer. °
16
Sept. 20

Sport et remise en forme

Publié le 16/09/20 13:33 - Modifié le 16/09/20 13:36
Nous l'avons tous déjà entendu à maintes reprises : l'exercice régulier est bon pour vous et peut vous aider à perdre du poids. Mais si vous êtes comme beaucoup de Français, vous êtes occupé, vous avez un travail sédentaire et vous n'avez pas encore changé vos habitudes d'exercice. La bonne nouvelle, c'est qu'il n'est jamais trop tard pour commencer. Vous pouvez commencer lentement, et trouver des moyens d'intégrer davantage d'activité physique dans votre vie. Faire du sport à la maison ou en extérieur est fortement conseillé par tous les médecins ! Pour en tirer le meilleur parti, vous devez essayer de faire la quantité d'exercice recommandée pour votre âge. Si vous y parvenez, vous vous sentirez mieux, vous contribuerez à prévenir ou à contrôler de nombreuses maladies et vous vivrez probablement même plus longtemps.

Quels sont les avantages de l'exercice pour la santé ?

L'exercice régulier et l'activité physique peuvent

Vous aider à contrôler votre poids. Outre le régime alimentaire, l'exercice physique joue un rôle important dans le contrôle de votre poids et la prévention de l'obésité. Pour maintenir votre poids, les calories que vous mangez et buvez doivent être égales à l'énergie que vous brûlez. Pour perdre du poids, vous devez consommer plus de calories que ce que vous mangez et buvez.

Réduisez votre risque de maladies cardiaques. L'exercice physique renforce votre cœur et améliore votre circulation. L'augmentation de la circulation sanguine augmente le niveau d'oxygène dans votre corps. Cela contribue à réduire votre risque de maladies cardiaques telles qu'un taux de cholestérol élevé, une maladie coronarienne et une crise cardiaque. L'exercice régulier peut également faire baisser votre tension artérielle et votre taux de triglycérides.

Aidez votre corps à gérer le taux de sucre et d'insuline dans le sang. L'exercice physique peut faire baisser votre taux de glycémie et aider votre insuline à mieux fonctionner. Cela peut réduire votre risque de syndrome métabolique et de diabète de type 2. Et si vous souffrez déjà de l'une de ces maladies, l'exercice peut vous aider à la gérer.

Vous aider à arrêter de fumer. L'exercice peut faciliter l'arrêt du tabac en réduisant vos envies de fumer et les symptômes de sevrage. Il peut également aider à limiter le poids que vous pourriez prendre lorsque vous arrêtez de fumer.

Améliorer votre santé mentale et votre humeur. Pendant l'exercice, votre corps libère des substances chimiques qui peuvent améliorer votre humeur et vous faire vous sentir plus détendu. Cela peut vous aider à gérer le stress et à réduire votre risque de dépression.

Aidez à garder vos capacités de réflexion, d'apprentissage et de jugement aiguisées au fur et à mesure que vous vieillissez. L'exercice stimule votre corps à libérer des protéines et d'autres substances chimiques qui améliorent la structure et le fonctionnement de votre cerveau.

Renforcez vos os et vos muscles. L'exercice régulier peut aider les enfants et les adolescents à se construire des os solides. Plus tard dans la vie, il peut également ralentir la perte de densité osseuse qui accompagne l'âge. Faire des activités de renforcement musculaire peut vous aider à augmenter ou à maintenir votre masse et votre force musculaires.

Réduisez votre risque de certains cancers, notamment le cancer du côlon, du sein, de l'utérus et du poumon.

Réduire votre risque de chute. Pour les personnes âgées, les recherches montrent que les activités de renforcement de l'équilibre et des muscles, en plus des activités aérobies d'intensité modérée, peuvent contribuer à réduire le risque de chute.

Améliorer votre sommeil. L'exercice peut vous aider à vous endormir plus rapidement et à rester endormi plus longtemps.

Améliorez votre santé sexuelle. L'exercice régulier peut réduire le risque de dysfonctionnement érectile (DE) chez les hommes. Pour ceux qui souffrent déjà de DE, l'exercice peut contribuer à améliorer leur fonction sexuelle. Chez les femmes, l'exercice peut augmenter l'excitation sexuelle.

Augmentez vos chances de vivre plus longtemps. Des études montrent que l'activité physique peut réduire le risque de mourir prématurément des principales causes de décès, comme les maladies cardiaques et certains cancers.
Comment puis-je intégrer l'exercice physique dans ma routine habituelle ?
Faites en sorte que vos activités quotidiennes soient plus actives. Même de petits changements peuvent y contribuer. Vous pouvez prendre les escaliers au lieu de l'ascenseur. Descendez dans le couloir jusqu'au bureau d'un collègue au lieu d'envoyer un e-mail. Lavez la voiture vous-même. Garez-vous plus loin de votre destination.

Soyez actif avec vos amis et votre famille. Si vous avez un partenaire d'entraînement, vous aurez peut-être plus de chances d'apprécier l'exercice. Vous pouvez également prévoir des activités sociales qui impliquent de l'exercice. Vous pouvez aussi envisager de vous joindre à un groupe ou à un cours d'exercice, comme un cours de danse, un club de randonnée ou une équipe de volley-ball.

Suivez vos progrès. Tenir un journal de vos activités ou utiliser un outil de suivi de la condition physique peut vous aider à vous fixer des objectifs et à rester motivé.

Rendez l'exercice plus amusant. Essayez d'écouter de la musique ou de regarder la télévision pendant que vous faites de l'exercice. De plus, mélangez un peu les choses - si vous vous en tenez à un seul type d'exercice, vous risquez de vous ennuyer. Essayez de faire une combinaison d'activités.

Vous pouvez marcher dans un centre commercial, monter des escaliers ou vous entraîner dans un gymnase même si le temps vous empêche de faire de l'exercice à l'extérieur.

Ressources :

Fitness-iron.fr site spécialisé sur le sport à la maison
10 meilleurs sports pour remise en forme
° Mar. °
16
Juil. 19

L'impact du métabolisme sur la perte ou prise de poids

Publié le 16/07/19 20:18 - Modifié le 16/07/19 20:32
Certains profils de personnes se plaignent de la "lenteur" de leur métabolisme. A l'inverse, d'autres profils ont tendance à "métaboliser" facilement l'apport énergétique provenant de l'alimentation.

Autrement dit, le métabolisme - lent ou rapide - jouerait un rôle important dans la prise et la perte de poids. Cette affirmation ouvre dès lors une multitude de questions :

Quel est le rôle exact du métabolisme dans la prise ou la perte de poids ?
Le taux métabolique est-il déterminé par vos gènes ?
Si oui, peut-on accélérer un métabolisme lent par l'exercice, des médicaments ou certains aliments ?
L'importance du métabolisme est-elle un mythe ?
Le gain ou la perte de poids est-il uniquement dû à la différence entre l'apport et l'énergie ?

La réponse à ces questions se révèle complexe car elles impliquent toute une dimension génétique et environnementale.

Qu'est-ce que le métabolisme ?

Le métabolisme ou taux métabolique est défini comme l'ensemble des réactions chimiques dans un organisme vivant qui créent et décomposent l'énergie nécessaire à la vie.

Plus simplement, c'est "le rythme" auquel le corps dépense de l'énergie et brûle des calories.

Notre corps brûle des calories de plusieurs façons :

L'énergie nécessaire pour faire "vivre" l'organisme ; c'est ce que l'on appelle le métabolisme basal.
Par le biais des activités quotidiennes
Par l'exercice physique plus ou moins intense

Le métabolisme est en partie génétique et largement indépendant de notre volonté.

Certaines personnes *ont de la chance* : Elles héritent de gènes qui favorisent un métabolisme plus rapide et peuvent manger plus que les autres sans prendre de poids. D'autres n'ont pas cette chance et héritent d'un métabolisme lent.

Une façon d'imaginer le métabolisme est de voir votre corps comme un moteur de voiture qui tourne en permanence.

Lorsque vous êtes assis immobile ou que vous dormez, votre moteur tourne au ralenti comme une voiture arrêtée à un feu de circulation (mais le moteur tourne toujours).

Une certaine quantité d'énergie est brûlée juste pour maintenir l'organisme.

Pour les êtres humains, l'énergie provient de l'alimentation. Il s'agit des calories présentes dans les aliments que nous mangeons et les boissons que nous buvons - de l'énergie qui peut être utilisée immédiatement ou stockée (surtout sous forme de gras) pour une utilisation ultérieure.

Le type de métabolisme, lent ou rapide, va déterminer ensuite la consommation d'énergie (calories) qui sera plus ou moins importante.

Si votre métabolisme est "élevé" (ou rapide), vous brûlerez plus de calories au repos et pendant l'activité.

Un métabolisme élevé signifie que vous devrez absorber plus de calories pour maintenir votre poids.

C'est une des raisons pour lesquelles certaines personnes peuvent manger plus que d'autres sans prendre de poids.

Une personne dont le métabolisme est "faible" (ou lent) brûlera moins de calories au repos et pendant l'activité et devra donc manger moins au risque sinon de prendre du poids.

Bon à savoir :

Les personnes minces ont tendance à être plus actives pendant la journée que les personnes en surpoids.

Pourquoi ? Parce qu'ils ont tendance à être en mouvement même lorsqu'ils ne font pas d'exercice physique à proprement dit comme une séance de sport par exemple.

Les personnes en surpoids dépensent plus de calories, en moyenne, que les personnes minces pendant la plupart des activités, en partie parce qu'il faut plus d'efforts pour se déplacer.

Mais comme ils ont tendance à être plus sédentaires, l'élimination de la graisse corporelle reste très compliquée.

Contrôler son poids - génétique ou environnemental ?

Oui, effectivement, le métabolisme (principalement déterminé par la génétique) joue un rôle important mais ce n'est pas du tout le premier facteur.

Si 1/3 Français est en surpoids, les gènes ne sont pas les premiers responsables. La cause doit être plutôt cherchée du coté de l'hygiène de vie.

Métabolisme lent ou rapide, le corps est de toute façon conçu pour stocker l’excédent d'énergie dans les cellules adipeuses (adipocytes). La solution pour une perte de poids saine est d'agir à la fois sur l'apport et la dépense à un rythme modéré. Une privation trop importante risque d'entraîner un ralentissement brutal du métabolisme.

Cet article présente différentes façons qui explique comment perdre du poids relativement vite et de façon saine.

Ainsi, si le corps reçoit plus de calories (apport énergétique) qu'il n'en dépense, il stocke tout simplement l'excès d'énergie dans les graisses.

A l'inverse, si le corps reçoit moins d'énergie qu'il n'en dépense, il devra puiser dans les réserves d'énergie (tissus adipeux). Il y a aura donc une perte de gras.

Mais ce n'est pas aussi simple...Le corps humain est programmé pour encaisser le manque d'apport calorique pour faire face notamment aux périodes de privation de nourriture.

Pour s'adapter, notre métabolisme basal ralentit, ce qui signifie une dépense calorique moins importante.

C'est une des raisons pour lesquelles il est souvent difficile de perdre du poids avec des régimes restrictifs.

Une privation de nourriture entraîne un ralentissement du métabolisme, ce qui conduit inévitablement à une baisse des calories dépensées. Le corps dépense moins de calorie parce qu'il tourne au ralenti, ce qui rend la perte de poids encore plus difficile.

En savoir plus :

Ressources en anglais sur le site de l'Université d'Harvard
° Jeu. °
14
Févr. 19

Complément alimentaires : Attention aux fausses promesses !

Publié le 14/02/19 20:56 - Modifié le 29/11/19 06:23
Qu'est ce qu'un complément alimentaire antistress ?



Les compléments alimentaires antistress peuvent faire appel :
– à des vitamines A, C, E ;
– aux vitamines du groupe B (B1, B2, B5, B6, B9) ;
– à certains sels minéraux et oligoéléments (magnésium, manganèse, cuivre…) ;
– à certaines plantes (ginseng, houblon, mélisse, lavande, valériane…) ;
– à certains acides aminés (comme le tryptophane) et aux peptides du lait ;
– à des acides gras essentiels de type oméga 3 et oméga 6.



Quelle est l’utilité des compléments alimentaires antistress ?


Les compléments alimentaires antistress peuvent être utiles :
– lors de périodes de surmenage, d’examens ou de stress prolongé qui favorisent une perte en sels minéraux ;
– lors de certaines déficiences nutritionnelles (alimentation déséquilibrée ou régimes trop restrictifs) qui se traduisent par une perte d’énergie, avec des signes de fatigue et de stress (irritabilité excessive, nervosité, troubles digestifs, troubles du sommeil, troubles de la mémoire…).
- En musculation, les compléments alimentaires peuvent apporter des nutriments pour améliorer les performances musculaires. (source: fitnesce.fr)


Quels effets peut-on attendre des compléments alimentaires antistress ?


Les vitamines A, C et E ont des propriétés dites antioxydantes (permettant de lutter contre l’oxydation des tissus) qui jouent un rôle important dans les réactions de défense de l’organisme.
Attention à ne pas les prendre en excès, sous peine d’un effet inverse.

La vitamine C a aussi un effet tonique sur l’organisme.



Les vitamines du groupe B (B1, B2, B5, B6 et B9) interviennent dans le métabolisme des glucides, des protéines et des lipides ainsi que du magnésium et facilitent leur bonne utilisation par l’organisme.

Le magnésium a une action relaxante sur l’organisme. Il aide à lutter contre la nervosité, l’irritabilité, les symptômes de spasmophilie et les troubles du sommeil.


Le manganèse, le cuivre, le sélénium et le zinc favorisent la résistance au stress.

Le ginseng est un stimulant physique et intellectuel. Il est déconseillé en cas d’insomnie.
Houblon, fleur d’oranger, tilleul, mélisse, lavande, camomille sont des plantes qui apaisent l’anxiété et facilitent l’endormissement.
Le tryptophane (acide aminé) et les peptides du lait ont une action bénéfique sur l’humeur et facilitent le sommeil.
Le pollen, riche en sels minéraux et vitamines B, est tonifiant, reminéralisant et désintoxiquant.
Les acides gras essentiels (huiles de colza, d’onagre, de pépins de raisin, de bourrache) ont un rôle bénéfique sur l’équilibre nerveux et aident à lutter contre l’irritabilité, l’anxiété, le manque d’entrain et la lassitude.



Quand peut-on recourir aux compléments alimentaires antistress ?



En cas de fatigue physique : complément associant notamment de la vitamine C, de la vitamine B9, du magnésium et du fer. (source: Higeea)

En cas de fatigue avec surmenage intellectuel : complément à base de vitamine C, de ginseng et de sels minéraux comme le manganèse, le cuivre.

En cas de fatigue ponctuelle, le matin au réveil : complexe de vitamines antioxydantes + sélénium et zinc.

Pour lutter contre le stress : du magnésium ou un complément à base de germe de blé riche en sels minéraux (notamment magnésium), en vitamine E et vitamines du groupe B ou un complément à base d’acides gras essentiels.

En cas de troubles du sommeil liés à un état d’anxiété : du magnésium et/ou un complément à base de plantes (houblon, passiflore, fleur d’oranger…) ou contenant du tryptophane et des peptides du lait.



De quoi faut-il se méfier ?


Il faut se méfier de la prise conjointe de différents compléments alimentaires qui peut exposer au risque de surdosage.
° Dim. °
27
Janv. 19

Les dangers du développement personnel sur Internet

Publié le 27/01/19 15:42 - Modifié le 27/01/19 15:47
Depuis l'arrivée de Macron au pouvoir, le gouvernement a mis un point d'honneur à réprimer les fakes news en tout genre : plusieurs projets de loi ont été annoncé - aucun n'a fait l'unanimité jusqu'à présent - mais tous semblent diablement inefficaces à l'heure du web.

Déjà parce que ce n'est pas à l'Etat de définir quelles sont les informations légitimes et surtout parce qu'on ne pourra jamais empêcher dans une société démocratique les gens de s'informer là où ils veulent s'informer.

Mais l'actualité politique/géopolitique n'est pas le seul domaine concerné : Celui de la santé l'est tout autant !

Entre méthode de santé alternative, développement personnel sectaire et complotisme pharmaceutique, les patients en quête d'informations peuvent parfois s'y perdre !

Le développement personnel ou la psychologie new-age made in USA

Le développement personnel est une discipline extrêmement populaire aux Etats-Unis, pays très friand des success-story où des gens, partis de rien, ont réussi à conquérir leur vie grâce à leur volonté et leur courage.

Et c'est de ça dont le développement personnel est question : Progresser, s'épanouir, se motiver et enfin réaliser ses rêves et objectifs !

Sur le papier, l'idée semble inoffensive voir même positive : Après tout, une personne qui prend sa vie ne main pour être heureuse en adoptant de bonnes habitudes de vie (sport, culture, vie sociale et professionnelle), c'est forcément salutaire !

Le problème réside plutôt dans la dérive...Certains coachs de vie se sont transformés en véritable gourous ! Avec malheureusement des stages et des formations surfacturées à des personnes fragiles sur le plan émotionnel et qui se trouvent dans une mauvaise passe...

Bien-sûr, il ne faut pas mettre tous les sites dans le même panier. Il y a des blogs de développement personnel comme Goalmap ou Neoozen qui appartiennent à des entreprises parfaitement légitimes. Ces dernières ne sont d'ailleurs jamais dans un discours extrême ou absolu mais beaucoup plus nuancé. (Non, vous ne pourrez pas devenir riche du jour au lendemain)

Les dérives du développement personnel sont plutôt du coté des sites qui encouragent leurs adeptes à embrasser la loi de l'attraction : Méthode qui consiste à souhaiter quelque chose profondément et à patienter ensuite que l'Univers la réalise...

Si là aussi, cela parait difficile à réglementer, la question mérite d'être posée !

Les grands principes du développement personnel

Et c'est aussi difficile à encadrer parce que de base, l'épanouissement personnel semble tout à fait positif. N'importe quel praticien dans le monde de la santé pourrait décemment conseiller à ses patients de :

- Faire du sport
- Faire des activités créatives
- Élargir son cercle d'amis pour une avoir une vie sociale épanouie
- Se fixer des objectifs professionnels

En bref, essayez de vivre mieux et d'être plus heureux. Tout l'enjeu donc est de faire la distinction entre les différentes informations qui transitent au sujet du développement personnel et d'informer l'internaute sur les potentielles dérives associées.
livreslivrescontactspublicationstwitter