logo remede
remede.org : Communauté Médicale & Paramédicale Indépendante
112 connectés sur le site | 17ème année | S'inscrire | S'identifier
mémoPilules

Bertrand Boutillier

  • France
  • Niveau supérieur
  • > Médecine
  • Niveau supérieur
  • > RENNES
  • Niveau supérieur
  • > Médecin généraliste
  • Niveau supérieur
  • > B. Boutillier
  • Niveau supérieur
certification
photo du membre
Bertrand Boutillier - Médecin généraliste remplaçant - RENNES
Ce membre peut peut-être vous remplacer professionnellement ?

Sur les forums : Bertrand B.
° Mer. °
5
Déc. 12
Le constat en bref :
Un médecin travaille plus de 35h par semaine. Son secrétariat ne nécessite non pas une mais bien deux secrétaires pour couvrir l'ensemble de son planning horaire. Ceci est d'autant plus vrai qu'en zone sous dotée on peut s'attendre à une affluence de demandes téléphoniques comme à une affluence à la porte du cabinet.

Tous ceux qui ont fréquenté des cabinets médicaux comme remplaçant le savent très bien : là où il n'y a pas un secrétariat efficace, vous êtes épuisé à la fin de journée en ayant vu 20 patients. Ailleurs vous aurez l'esprit clair après 40. Le secrétariat médical est gage d'un travail médical au rendement efficace. Il n'y aurait rien de plus stupide que de faire s'installer des médecins en zone sous dotée et de ne pas leur donner le moyen d'être efficace : ce serait sur le coup une insatisfaction de la population locale à moyen terme et un burn out médical pas beaucoup plus tard.

L'idée :
Un secrétariat médical efficace temps plein ne doit et ne peut plus être une option haut de gamme impayable en exerçant seul.

La proposition :
Il y a 36 propositions à faire pour résoudre ce problème. Je ne suis ni un vieux syndicaliste (qui hurlera à la première occasion qu'il faut revaloriser les honoraires), ni économiste (qui raisonnera en allégement de charges et autres subtilités fiscales) et encore moins un élu local (qui proposera peut être de financer une partie du salaire des secrétaires). La solution équilibrée est à trouver mais, en terme de repopulation médicale par des jeunes médecins, elle ne peut être une option : tout plan qui ne présentera pas de solution à ce problème sera non crédible.
Vous devez être inscrit et identifié pour poster un commentaire
livreslivrescontactspublicationstwitter